Conseil et livraison Livraison gratuite dès 58€ d'achats Paiement sécurisé

 

 

La transition alimentaire est primordiale qu’importe la race, l’âge ou l’activité de votre compagnon.

Cette étape est la période précise entre le passage d’un ancien aliment à un nouveau afin de permettre à votre chien ou à votre chat de s’adapter en douceur à cette nouveauté nutritionnelle.

 

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles vous souhaiteriez  changer la nourriture de votre animal :

1/ pour améliorer la qualité de sa nourriture et donc son bien être

2/ pour sa santé

3/ pour des raisons physiologiques

 

Maintenant, nous allons énumérer les 2 principaux risques d’un changement alimentaire brutal sans une transition progressive :

1/ Les risques de Diarrhées, de selles molles et de vomissements

Une transition alimentaire trop rapide ou inexistante peut empêcher la bonne assimilation de la nourriture. Les nutriments non assimilés seront rapidement expulsés.

2) Le  refus de s’alimenter

Certains animaux refuseront catégoriquement la nouvelle nourriture proposée étant très sensibles aux changements ( en particulier nos amis les chats).

Il faudra insister, être patient et ne pas hésiter à ré-humidifier les croquettes afin de développer toutes les odeurs et les saveurs de l’aliment ou y ajouter de l’huile de saumon par dessus.

Recommandé pour les chiens et les chats difficiles, l’huile de saumon Uniq and Co rend la nourriture plus appétente et redonnera de l’appétit à votre animal.

 

 


 

 

En effectuant, cette transition progressivement, votre animal s’adaptera tout naturellement à sa nouvelle alimentation en évitant les effets indésirables.

Voici notre tableau d’expert résumant les différentes étapes d’une bonne transition alimentaire :

 

 

 

Petit conseil :

Surtout, soyez patient et laissez-lui le temps de découvrir ce qui est nouveau dans sa gamelle.

 

En conclusion

Dans tous ces cas de figure, il convient de bien préparer la transition alimentaire. Un changement brutal peut en effet provoquer des troubles digestifs . De plus votre animal pourrait refuser le nouvel aliment, qui a un goût, une odeur et une composition différente. En suivant, notre tableau, vous réduirez ainsi les risques d’un refus.

Notez bien que la transition chez le chien est plus facile que chez celle du chat, celui-ci étant plus difficile au changement .